Ostéopathie : l’ensemble des bienfaits sur le corps comme l’esprit.

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

L’ostéopathie fait partie de ces médecines non-conventionnelles mais qui est de plus en plus exercée. Bénéficiant d’une évolution institutionnelle, cette spécialisation de la médecine compte actuellement plusieurs milliers de praticiens en France. Elle se base sur le côté mécanique de la structure corporelle pour remédier aux troubles fonctionnels et parvient à convaincre le grand public sur son efficacité. Découvrez comment cette médecine douce est devenue aussi populaire et quel est le parcours universitaire à emprunter pour pouvoir exercer. 

Présentation de l’ostéopathie 

Une brève histoire

Fondée en 1874 par le médecin américain Andrew Taylor Still, l’ostéopathie est une thérapie manuelle qui pose l’apostat selon lequel les effets de chacun de nos organes sur les autres se voient sur nos tendons, nos muscles ou notre crâne. Elle est alors considérée comme une pseudo-médecine et son efficacité est mise en doute. En France, c’est en 1957 qu’est créée une école française d’ostéopathie. Il s’agit d’une école privée pour médecins et kinésithérapeutes. Sujet à controverse au sein des professionnels de la santé, l’école est forcée de s’expatrier en Angleterre et est aujourd’hui reconnue et agréée. 

Principes

  • La physiologie humaine possède des structures (par exemple le tube digestif) qui ont chacune une fonction propre (par exemple la digestion). Le squelette est la charpente osseuse d’une musculature qui est très importante pour le fonctionnement durable de tous les systèmes de ce corps.
  • Chaque partie du corps est reliée à une autre par le biais du système vasculaire et l’être humain englobe à la fois la partie biomécanique et le côté spirituel.
  • Le corps possède une grande capacité d’auto guérison, d’adaptation, de compensation et de défense.
  • La vascularisation est très importante au bon fonctionnement de toute structure somatique.

Comment devenir ostéopathe ? 

En quoi consiste ce métier ? 

Etre praticien ostéopathe, c’est soigner à travers une thérapie manuelle de massage et détecter avec l’aide d’une palpation les possibles dysfonctionnements de l’organisme. L’ostéopathe est un professionnel paramédical qui examine les muscles, vérifie le fonctionnement articulaire et le tonus musculaire et soigne certaines parties de l’anatomie humaine pour permettre à la personne d’atteindre un équilibre aussi bien sur le point physiologique que spirituel. Cette médecine préventive et curative a une approche holistique du traitement des éventuels maux pour le bien être en général. Il peut travailler avec d’autres professionnels soigneurs comme le masseur kinésithérapeute, le podologue ou l’orthophoniste. Les jeunes diplômés peuvent se tourner vers plusieurs débouchés en exerçant : 

  • Dans un cabinet libéral,
  • Dans une entreprise
  • Pour le suivi d’une équipe sportive (ostéopathie du sport)
  • Dans une clinique ou une maternité (ostéopathie pédiatrique)
  • Dans un centre de recherche sur l’ostéopathie.

Le cursus à suivre pour une étude ostéopathie

Les établissements de formation initiale en ostéopathie proposent des heures d’apprentissage et d’études supérieures incluant des cours pratiques et des cours magistraux. A  l’Institut Dauphine d’Ostéopathie, on peut se former à devenir ostéopathe sur un cursus de 5 ans, décomposé en deux cycles qui correspondent à 4860 heures de formation . L’étudiant devra acquérir des connaissances théoriques qui seront appliquées en travaux pratiques puis en pratique clinique. Il obtiendra un diplôme agréé par le Ministère de la Santé. Le dossier de candidature est choisi après sélection de la commission pédagogique et les frais de scolarité s’élève à environ 9450 euros par année. L’Institut de formation organise chaque année une journée portes ouvertes pour ceux qui sont intéressés. 

L’ostéopathe animalier 

Il traite les dysfonctions physiologiques et musculaires des animaux. Le diplôme s’obtient après 5 ans de formation en ostéopathie pour animaux, et dans la plupart des cas c’est une profession libérale. L’ostéopathie animale exige d’être un passionné des animaux et d’avoir une bonne condition physique. On peut ainsi devenir ostéopathe équin ou ostéopathe canin ou encore travailler dans un cabinet vétérinaire en tant vétérinaire ostéopathe. 

2

Annuaire cabinet de recrutement | © 2018 Agence de recrutement | Privacy Policy

Contacter le recruteur

Ajoutez votre titre ici

Ajoutez votre titre ici

Vous hésiter ?

Contacter le recruteur sans aucun frais afin de prendre connaissance et de définir si c’est bien la personne qu’il vous faut.