comment devenir conducteur d’autocars ?

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Le métier de conducteur d’autocar a un rôle essentiel dans le transport des passagers, que ce soit dans un contexte régional ou interurbain. Pouvant être engagés par des entreprises privées ou des réseaux de transport en commun, les chauffeurs d’autobus ont pour mission de conduire des voyageurs selon un itinéraire bien précis, et en respectant des règles de sécurité établies.

Les lignes empruntées par les chauffeurs d’autocars lors de l’exercice de leur activité peuvent concerner un chemin scolaire pour conduire des élèves jusqu’à leur école, ou d’autres transports spécifiques dans le cadre de conventions d’entreprises, de tourisme ou autres sorties de groupe.

Comment devenir conducteur de car ? Quelles sont les études et formations nécessaires ? Quelles sont les principales missions d’un chauffeur d’autocar ? Quelles sont les qualités et compétences requises ? Plusieurs éléments de réponse dans cet article.

Conducteur d’autocar : la fiche métier

Dans la fiche métier, il y a souvent une distinction qui est faite, entre un chauffeur de bus et d’autocar :

  • Le chauffeur de bus est chargé de conduire les usagers sur une ligne régulière, dans un secteur bien défini, et selon un itinéraire préétabli,
  • Le chauffeur d’autocar effectue généralement des trajets ponctuels, liés à un transport de touristes, à un événement de groupe ou à une activité scolaire.

Le conducteur d’autocar est recruté soit par des entreprises privées, soit par les principaux réseaux de transport comme la RATP ou les sociétés de transport urbain. Il a pour mission d’acheminer ses passagers vers leur destination, en leur assurant toutes les conditions de sécurité, à travers un respect total du code de la route et des règlements intérieurs liés au métier.

Ce métier est régi par plusieurs normes de sécurité, et il est considéré comme un élément essentiel dans le fonctionnement d’une localité ou d’une ville, car il offre des services aux habitants en leur facilitant le quotidien.

Dans le contexte actuel, ce métier présente de grandes perspectives d’embauche, au vu des nombreux départs à la retraite, de la création continue de nouvelles lignes, et de la demande croissante des usagers, notamment dans les grandes villes. Le nombre de candidats aux postes ouverts reste néanmoins assez faible par rapport à l’offre du marché, sans doute à cause des nombreuses contraintes et difficultés que présente ce métier, comme les horaires, la posture difficile, ou l’insécurité.

Quelles sont les principales missions d’un chauffeur d’autocar ?

Un conducteur d’autocar est responsable du transport des usagers en toute sécurité, mais également de l’accueil, de l’information et de l’assistance des voyageurs qui transitent dans son véhicule. Il doit être capable de gérer les situations d’urgence, ainsi que les incidents ou crises qui peuvent survenir pendant le trajet.

Le chauffeur a aussi pour missions le respect des consignes de sécurité, la vérification du bon fonctionnement du véhicule dont il a la charge, tout en signalant les pannes ou problèmes techniques.

Dans le métier de conducteur d’autobus, il y a également un aspect humain et social à ne pas négliger, car il s’agit souvent d’une personne qui peut :

  • Aider des voyageurs à mobilité réduite à monter ou à descendre du véhicule,
  • Renseigner les passagers sur l’itinéraire, les correspondances, les arrêts à venir ou la station la plus proche de leur destination,
  • Prêter main forte à certains voyageurs pour charger des bagages lourds en cas de besoin,
  • Assurer l’entière sécurité des enfants dans le cas des bus scolaires, et ce tout au long du trajet jusqu’à l’école.

Les conducteurs de bus ont également la charge de la validation et de la vérification des titres de transport ou de l’encaissement du prix du ticket.

En cas d’accident sur la route pouvant causer des retards, ou d’une anomalie touchant le véhicule, le chauffeur de car peut alerter les autres chauffeurs ou les services concernés, afin de mettre en place les mesures d’urgence. Cela permet d’anticiper les incidents de parcours, d’informer la hiérarchie des éventuels retards de planning et de signaler une forte affluence sur les routes.

Pour effectuer son travail dans de bonnes conditions, le conducteur dispose d’un document de bord qu’il doit renseigner, en y incluant toutes les informations utiles au suivi, après avoir pris connaissance de sa feuille de route lors de la récupération du véhicule à l’entrepôt.

Quelles sont les qualités et compétences requises pour être conducteur d’autocar ?

Un conducteur d’autocar doit avant tout être en possession d’un permis B et d’un permis D, il s’agit là du principal prérequis nécessaire pour accéder à ce métier. Mais à côté de cette exigence, le chauffeur doit disposer d’un certain nombre de qualités interpersonnelles, fortement recherchées par les employeurs, telles que :

  • La patience,
  • Une concentration et une vigilance extrême aux conditions routières,
  • Le respect des règles et des normes de sécurité,
  • Le professionnalisme et la rigueur,
  • Le sens de la responsabilité vis-à-vis de son véhicule et de ses passagers,
  • Le sens de l’accueil et du contact humain, en étant souriant, aimable et avenant avec les usagers,
  • La politesse, le sang-froid et la courtoisie en toutes circonstances,
  • Une bonne présentation, qui donne l’image d’une personne soignée, et qui présente bien la société.

Ayant sous sa responsabilité directe la sécurité de dizaines de voyageurs, le chauffeur de car doit avoir une conduite irréprochable, et être formé aux gestes de premier secours. Il doit par ailleurs être en bonne santé, avoir une bonne condition physique, une bonne audition, ainsi qu’une vue parfaite. Toutes ces aptitudes physiques font l’objet d’un contrôle régulier de la part des services médicaux compétents.

Des connaissances technologiques comme la manipulation d’un GPS sont également requises de nos jours, vu que la plupart des nouveaux véhicules sont équipés d’outils avancés qui permettent de les guider par satellite et de les relier au poste de travail par radio. De nombreux chauffeurs de bus possèdent également quelques connaissances en mécanique, leur permettant de résoudre certaines petites pannes sans intervention extérieure. Il s’agit là d’un atout supplémentaire apprécié par certains autocaristes, mais qui ne constitue pas une réelle obligation en matière de prérequis.

Enfin, certaines compagnies d’autocar demandent des chauffeurs qui parlent des langues étrangères, notamment s’ils sont destinés à transporter des touristes et à répondre à leurs questions.

Quelle formation pour devenir chauffeur d’autocar ?

Un permis D, accompagné d’une FIMO (formation initiale minimale obligatoire), sont des prérequis de base nécessaires pour exercer le métier de conducteur de carLe permis D est nécessaire pour pouvoir conduire un véhicule transportant plus de 8 voyageurs, à part le chauffeur.

D’autres formations initiales de type CAP peuvent être envisagées, pour dispenser le candidat de la FIMO, favoriser l’employabilité et augmenter les opportunités d’embauche. Ainsi, le futur chauffeur d’autocar peut suivre :

  • Un CAP agent d’accueil et de conduite routière, transport de voyageurs,
  • Un CAP conducteur routier de marchandises,
  • Un CAP agent de conduite routière dans les transports routiers.

Ces CAP dispensent le candidat de la FIMO.

Certaines entreprises de transport privées proposent des formations continues spécifiques, qui dispensent également de la FIMO, et qui donnent accès au titre professionnel de :

  • CTRIV : Conducteur du Transport Routier Interurbain de Voyageurs,
  • ACCTRUV : Agent Commercial et de Conduite du Transport Routier Urbain de Voyageurs.

Ces formations se déroulent sous forme de stages, et peuvent être suivies par les candidats de plus de 21 ans, qui possèdent déjà au moins le permis B.

Conducteur d’autocar, quelles sont les perspectives d’évolution professionnelle ?

Même si les possibilités d’évolution de carrière dans le métier de conducteur d’autocar restent assez limitées, il existe néanmoins certaines perspectives. Ainsi, un chauffeur de bus urbain peut passer vers un poste de conducteur interurbain, et avoir un temps de parcours plus long ou un trajet plus intéressant.

Par ailleurs, un chauffeur de bus avec plusieurs années d’expériences peut se spécialiser dans une catégorie particulière de transport, comme les conducteurs de bus scolaires.

Les conducteurs de bus qui se distinguent par leurs qualités personnelles de leadership, ou qui ont à leur actif une longue expérience, peuvent être affectés à des postes de responsabilité, de supervision ou de gestion des transports. Parmi ces postes offerts aux plus anciens, on peut citer le chef de ligne, l’inspecteur ou le contrôleur.

Métier de conducteur de car, les avantages et les inconvénients

Devenir chauffeur d’autocar est un projet professionnel qui doit être anticipé et préparé, en suivant les formations nécessaires et en mettant toutes les chances de son côté pour augmenter les chances. Avant d’entamer une telle reconversion, il est toutefois utile de se poser les bonnes questions, concernant ses propres aptitudes vis-à-vis des exigences et des contraintes du métier.

Il s’agit en effet d’une activité qui présente un certain nombre d’avantages de carrière, mais aussi de points faibles, qu’il convient de connaître.

Avantages du métier de conducteur d’autocar

Les principaux atouts du métier de conducteur d’autocar concernent :

  • Les réelles opportunités d’embauche, avec une offre d’emploi souvent supérieure à la demande,
  • La proximité avec les usagers, qui permet de créer des relations humaines,
  • L’autonomie au travail, ainsi que la responsabilité de l’autocar, des voyageurs et du respect des normes sécuritaires,
  • La sécurité de l’emploi, en plus de certaines possibilités d’évolution professionnelle.

Inconvénients et contraintes du métier de conducteur d’autocar

Néanmoins, ce métier n’est pas sans inconvénients et contraintes, comme :

  • Les horaires de travail décalés, pendant les week-ends, les dimanches, les jours fériés ou en soirée, ce qui peut perturber la vie de famille,
  • La monotonie et la routine liées à l’itinéraire qui se répète tous les jours, qui peuvent finir par lasser le conducteur,
  • Les longues heures passées en solitaire au volant du véhicule, sans véritables interactions sociales,
  • Un salaire de base pas assez valorisant,
  • Un métier parfois risqué, notamment dans certains quartiers,
  • L’obligation de respecter plusieurs règles de sécurité.
Annuaire cabinet de recrutement | © 2018 Agence de recrutement | Privacy Policy

Contacter le recruteur

Ajoutez votre titre ici

Ajoutez votre titre ici

Vous hésiter ?

Contacter le recruteur sans aucun frais afin de prendre connaissance et de définir si c’est bien la personne qu’il vous faut.